Unité pastorale du Kerkebeek

  • Paroisses Sainte-Suzanne et Sainte-Famille (Schaerbeek)
  • Paroisses Notre-Dame et Saint-Vincent (Evere)
  • Paroisse Sainte-Elisabeth (Haren)
   
Home Nos chantiers Où en est le chantier en février 2017?
Où en est le chantier en février 2017?

Cela bouge dans la rénovation de notre église…

Oui, mais cela fait maintenant un peu plus d’un an et demi que cela a vraiment commencé… Et on commence à mieux voir les changements. Les bâches ont été retirées côté glycines, et à travers les échafaudages, on peut voir cette façade restaurée. Les descentes d’eaux pluviales sont en train d’être remplacées, et des « casse gouttes » sont placées sous les poutres qui débordent de la façade pour éviter que les eaux de pluie ne fassent des traces sur celle-ci. Afin d’éviter une stagnation d’eau, les parties supérieures de ces poutres sont recouvertes de zinc mis en pente par une structure en bois.


Descente d'eau provisoirecollecteurs d'eaux pluviales
casse-gouttes-lr.jpg
angle corniche

Dès que ces travaux seront effectués, la rénovation des toitures de nos 2 sacristies seront entamés.

Retrait des cadres

Depuis quelques semaines, une « nacelle araignée » se balade dans notre église… Mais que fait-elle ? Regardons de plus près la structure de nos 6 grandes verrières : Elles sont constituées de claustras en béton dans lesquels sont placées des vitres colorées ou peintes. Mais il manque 6 claustras au centre de la verrière. Là se trouve un cadre métallique destiné à supporter 6 vitraux. Dans chacun -de ces vitraux, les verres sont assemblés par du plomb, et l’ensemble est fixé dans un cadre métallique. Ce cadre demandait également une restauration : redressement de cadres déformés, nettoyage, traitement antirouille et peinture. Il a fallu démonter ces cadres en numérotant chaque pièce pour pouvoir le remonter après restauration. Cette nacelle permet aux ouvriers la dépose et la pose des vitraux ainsi que le nettoyage du coté intérieur des claustras. Chaque cadre retiré est remplacé par un panneau en bois pendant la durée de la restauration.

eglise vue du choeur

Coté Glycines avec bâches

araigne en action

 

Retrait des vitraux centraux

Les cadres sont constitués de 2 cadres : un intérieur sur lequel est fixé le vitrail, et un extérieur sur lequel est fixé un verre de protection martelé. Les 2 cadres sont rassemblés par des entretoises, et ils prennent le bord des claustras « en sandwich », ce qui assure leur fixation à ces derniers.

cadre difformeretrait cadreCentre refermépeinture cadres 1

peinture cadres 2peinture cadres 3cadre mis en placecadres et entretoisescadre sur claustra

Et la restauration des claustras ?

En dehors des claustras qui ont été réparés, il a fallu remplacer ceux qui étaient trop  endommagés. Se ne fut pas une mince affaire, chaque claustra pesant environ 80Kg et devant être posé de façon précise Sur les photos ci-dessous, on distingue : Un nouveau claustra posé; la face arrière des claustras intérieurs dont les vitraux sont protégés par des panneaux ; les ancrages qui relient le claustra intérieur au claustra extérieur ; et enfin, un claustra terminé. Ci dessous, l’état actuel de claustras abîmés côté Latinis, et le résultat de la restauration sur des claustras côté Glycines.

pose de nouveaux bords pour vitrauxlogement pour nouveau claustradétail pose de nouveaux claustrasdétail pose de nouveaux claustras 2claustras latinis abîmésclaustra et vitraux réparés

Et enfin, la pose du verre martelé dans les claustras

bloquage du martelé avant cimentagebloquage du martelé avant cimentage 2vitraux avant pose du martelévue densemble martel


Et le vitrail du chœur ?

Lorsqu’on a abattu le mur du chœur, on s’est rendu compte que la partie centrale du vitrail manquait. Or les photos existante ne permettaient pas de déterminer ce qui s ‘y trouvait à l’origine. Il a fallu imaginer quelque chose qui soit en harmonie avec les différents styles qui se retrouvent dans le chœur. La solution choisie offre l’avantage de remédier à la suppression de la croix qui se trouvait dans le chœur, et qui pourrait difficilement y retourner. Il manquait aussi un morceau de vitrail ancien… Qu’il a fallu reconstituer.

vitrail choeur en octobrevitrail choeur en octobre 2Projet vitrail completvitrail partie manquante reconstituée

orgues

Vu le peu d'usage qui était fait de nos orgues pendant les célébrations, on ne les entretenait plus.  Or dans le cadre de la rénovation des vitraux, il fallait envisager le déplacement de certains tuyaux qui étaient dans le chemin. On a alors constaté que ces orgues ne sont pas sans intérêt. Peut-être envisagera-t-on un jour de les réutiliser, pour des concerts ou pour que des élèves d’académie puissent s’entraîner. Quoi qu’il en soit, il faut les protéger pendant les travaux, raison pour laquelle les tuyaux ont étés déplacés, et un grand plastic empêche la poussière du chantier d’atteindre les orgues.

tuyaux d'orgues à déplacersoufflerie d'orgues protgéeorgues protégés

Plus d'infos...

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre galerie , ou télécharger le document ci-dessous.

Pièce-jointe:
FichierDescriptionGrosseur du fichier
Téléchargez ce fichier (fevrier 2017--.pdf)Le chantier en février 2017 1796 Kb
 

Videos

Kerkebeek: dernier numéro

Décembre 2018
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6